Pégase ou la licorne blanche

de lecture - mots

 

Le divin cheval ailé du royaume des licornes

Le Pégase est une créature légendaire, très importante dans l'histoire de la Grèce antique. Il présente à la fois les caractéristiques des chevaux (endurance, force, agilité) et celles des oiseaux (vitesse, capacité de vol). Seuls les braves héros de l’époque peuvent monter sur ce cheval libre, qui est considéré comme divin. Certains livres le définissent comme "porteur d'âme".

  • D’après la mythologie grecque

Dans la mythologie grecque, Pégase est un ami des Muses ("les neuf filles de Zeus et Mnemosina"). Dans plusieurs livres, il est considéré comme le porteur de la foudre et le créateur de la source d’Hippocrène. Habituellement associé à de nombreux héros qui le montaient, ce cheval a été impliqué dans de nombreuses batailles entre dieux, déesses et mortels.

De plus, Pegasus en latin, est parfois associé aux forces de la nature. Il est le plus souvent associé à l'eau parce que son père Poséidon est son dieu. Ce cheval est vénéré comme un dieu sur de nombreuses affiches dans le monde entier. C'est pourquoi il est considéré comme un passeur d'âmes qui transporte les esprits des morts vers les étoiles immortelles. En bref, Pégase représente la sagesse et la divinité puisqu'il est né après la mort de la peur représentée par sa mère "Méduse".

  • L'origine de Pégase : l'histoire de sa naissance...

La légende dit que les références mythologiques ont des intrigues particulières et parfois inhabituelles. Dans le cas de Pégase, il s'agit de l'union d'un dieu (dieu de l'eau) et d'un mortel (gorgone Méduse) qui lui a donné naissance. Pégase est comme une licorne blanche ou une licorne noire.

Le Dieu de la mer, connu sous le nom de Poséidon, n'est autre que le père de Pégase. Malgré son alliance avec la belle Amphitrite, Poséidon ose parfois sortir avec d'autres belles filles. Parmi eux, la célèbre Méduse.

  • Poséidon et Méduse

L'union de Poséidon et de la Méduse a conduit à la naissance de Pégase et Chrysore, mais aussi à de nombreux problèmes. En effet, pour séduire la Méduse (mortelle), le dieu Poséidon s'est transformé en cheval (ou en oiseau, selon les livres) et a emmené sa bien-aimée au temple de la déesse de la sagesse et de la stratégie (Athènes).

  • La colère d’Athéna

Dans le temple dédié à cette déesse, ils s'accouplèrent et la méduse devint enceinte. Cependant, Athéna n'apprécie pas cette union et dans sa colère, elle décide de les punir. De ce fait, elle a transformé la méduse et ses deux sœurs en une créature monstrueuse, la Gorgone. Elles avaient des ailes et tiraient la langue comme un serpent. Selon certains livres, la concubine de Poséidon avait également d'énormes crocs et des griffes d'animaux.

  • Une transformation horrible

Devenant si laides et effrayantes, certaines versions disent même que Méduse avait la capacité de transformer les gens en pierre au premier regard. Pour briser cette malédiction, Persée a décapité la tête de la Méduse. C'est ainsi que Pégase et Chrisore sont apparus à partir des éclaboussures de sang de leur mère battue.

Persée, la mort de Méduse et la naissance de Pégase

 

Le célèbre héros Persée (demi-dieu et roi des tyrans) est étroitement lié à la naissance de Pégase ou la licorne blanche. Le roi Polydectes avait l'intention d'épouser la belle Dana (mère de Persée). Pour éloigner Persée afin de rejoindre Dana, Polydectes a inventé une ruse en annonçant les fiançailles de Persée avec une jeune fille. Persée, heureux et fier lui offre un cadeau en guise de gratitude.

  • La tête de Méduse

Polydectes accepte et lui demande la tête  de Méduse (qui était encore enceinte de Pégase et de Chrisore). Ainsi, le fils de Zeus (Persée) ose entreprendre une mission difficile et meurtrière pour décapiter la seule Gorgone immortelle (la future mère de Pégase). Pour réaliser cet exploit, considéré comme impossible dans l'Antiquité, le jeune homme sera aidé par "Hermès" et "Athéna".

  • Les outils

Ces amis lui ont prodigué de nombreux outils pour l'accompagner dans son combat. Par exemple, on lui a fourni une serpe très pointue, le casque d'Hadès (qui peut le rendre invisible), un sac magique doré. On note aussi un bouclier à miroir et des sandales ailées (capables de voler). 

  • L’attaque

Avec ses outils et avec l'aide des dieux, Persée vol au-dessus de trois gorgones endormies. Il coupe silencieusement la tête de Méduse avec la serpe qu'il a reçue de la déesse Athéna. Ainsi, du sang de Méduse sont nés un cheval ailé ou la licorne blanche (Pégase) et un Chrisore géant (frère de Pégase). Les deux autres Gorgones se sont réveillées, Persée était resté invisible. Il est rentré avec la tête de la méduse dans le sac doré qu'il portait sur son dos. 

Quelques exploits remarquables du cheval ailé "blanc"ou la licorne blanche

La légende des anciens Grecs, Pégase, se distingue par certains des exploits héroïques qu'elle a accomplis au cours de son existence. Pégase réussit à vaincre la Chimère avec son fidèle ami Bellerophon. Dans la mythologie grecque, la Chimère est un monstre qui utilise sa constitution physique et sa puissance pour terrifier les mortels.

  • Le combat avec la chimère

 En effet, la chimère était morphologiquement comparable à trois animaux. Son corps ressemble à un loin, sa tête est une chèvre et sa queue un serpent. Pour vaincre cette créature, Bellerophon (un guerrier grec) a réussi à chevaucher Pégase et à devenir le Seigneur des airs. 

Il a pu utiliser la vitesse et l'agilité de ce cheval pour échapper aux flammes générées par la Chimère. Ce héros et son allié Pégase ont gagné cette bataille grâce à ses flèches lestées de plomb. Les deux héros ont poursuivi leurs aventures avec une série d'autres batailles dans lesquelles ils ont toujours gagné.

Après la grande performance de Bellerophon, Pégase atterrit sur le mont Olympe. À partir de ce moment, il devient le messager préféré du roi Zeus et a été choisi pour porter ses éclairs. À partir de ce jour, son vol évoque une âme immortelle, et l'animal au galop symbolise l'inspiration sublime.

  • La Fontaine Hippocrène

En tant que symbole des poètes, le cheval sauvage ne peut être approché. Les Muses, déesses de l'inspiration, sont parmi ses rares compagnes. D'un coup de sabot, il laisse naître la Fontaine Hippocrène ("Fontaine du Cheval") sur le Mont Helicon, où ils vivent. La Fontaine était surnommée Pégasides et Muses. Étymologiquement, le nom Pégase signifie "printemps". Il aime aussi galoper dans la Vallée Sacrée, un endroit où coule la rivière Permesse. Pour le remercier de son dévouement, Zeus le place parmi les constellations. 

  • Pégase la monture de Persée

Après que Persée ait tué la Gorgone de Méduse, il était impossible de croire qu'il aurait une chance d'utiliser Pégase comme une monture. Cependant, cela s'est produit juste avant le retour de Persée. Certaines sources expliquent que Pégase a accepté d’être chevauché parce que Persée les a laissés en vie, lui et son frère, lorsque leur mère a été tuée près de l'océan.

  • Symbole d’inspiration poétique

Grâce à sa relation avec les Muses, Pégase est devenu un symbole d'inspiration poétique pour les anciens. Les musiciens du concours vocal étaient opposés aux Péridiens de la montagne de l'Hélicon. Désorientée par ce tournoi, la montagne s'est gonflée de plaisir au risque de toucher le ciel. Sur ordre de Poséidon, Pégase a immédiatement redonné à la montagne sa taille normale et a fait décoller le ressort hypocrite (le ressort du cheval). 

  • Atteindre l'Olympe 

Mars et Vénus sont connus sous le nom de Parnasse par Andrea Mantegna, (1497). Pégase est représenté parmi les dieux de l'Olympe. Il existe relativement peu de sources écrites sur l'arrivée de Pégase sur l'Olympe, son rôle auprès de Zeus et sa transformation en constellation. Selon Hésiode, Pégase, juste après sa naissance, "quitta la terre fertile en troupeau et vint vers les dieux". 

 

Et il vit dans les demeures de Zeus, et porte le tonnerre et les éclairs du sage Zeus ". Sa version précède l'histoire de Bellerophon et Pindare, qui indique qu'après la mort du cavalier, Pégase est reçu "dans l'écurie de Zeus sur l'Olympe, continuant (selon Hygin) son entrée interrompue. En tout cas, Pégase arrive à l'Olympe et rejoint Zeus. Lorsque ce dernier veut utiliser la foudre et le tonnerre, Pégase les lui apporte depuis la forge d'Héphaïstos, en traversant le ciel.

Dans Fajdra, Platon invoque le rôle d'un char de chevaux pour Pégase, disant que tous les chevaux ailés et les cochers des dieux sont nobles, et de noble lignée [...] Zeus tient un char ailé dans sa main, guidant le chemin du ciel, ordonnant tout et s'occupant de tout.

  • Devenir une constellation

Pégase est immortel, car Zeus le transforme en constellation. Aratus des Soleils dit que l'immense constellation du cheval est Pégase [...] "qui tourne dans le ciel de Zeus et est toujours là pour vous voir ". Nonnos écrit que Pégase continue de voler là-haut, divisant l'air avec ses longues ailes. Pour Ovide, il apprécie le ciel qu'il a essayé d'atteindre au galop de ses ailes, et il brille et resplendit de ses quinze étoiles.

En résumé, Pégase ou la licorne blanche est un chevalier ailé. La légende raconte que ses origines sont parfois controversées. Cet animal fantastique demeure tout de même dans la légende de la Grèce antique. Pégase fait partie des histoires qui se rapprochent le plus du monde des licornes.

 La représentation de Pégase

Les plus anciens chevaux ailés exposés semblent être d'origine orientale. Ils apparaissent sur les sceaux assyriens au XIIIe siècle avant J.-C. Mais en l'absence d'autres preuves, il est impossible de dire s'ils ont un lien quelconque avec Pégase. La première représentation confirmée de Pégase date du VIIe siècle avant J.-C. : il s'agit d'un combat terrestre contre la Chimère. 

  • 5e siècle avant J.-C

Depuis le milieu du 5e siècle avant J.-C., Pégase est présenté en vol, ce qui reste la règle jusqu'à la période archaïque, où il est souvent le seul à lutter contre la Chimère. Les œuvres anciennes le dépeignent parfois sans ailes, ce qui le rend difficile à identifier. Son iconographie a peut-être été influencée par l'hypalectrine, une créature hybride moitié coq et moitié cheval, sans mythe connu.

  • Toujours en compagnie de Bellerophon

Pégase est le plus souvent représenté seul ou en compagnie de Bellerophon combattant la Chimère, auquel cas la représentation la plus classique représente le héros en selle, agitant une lance devant le monstre. Selon une tradition archaïque, le héros met les pieds à terre avant le combat. On peut le voir dans le jeu grec ancien représentant la lutte contre la Chimère.

 

  • Figure ornementale de l’art antique

     

Pégase est également représenté avec les musulmans, au moment de sa naissance avec Méduse, capturé près de la source pyrénéenne. La description de la Grèce par Pausanias montre que Pégase était une figure ornementale dans l'art antique : à Corinthe, où un culte héroïque était vénéré à Bellerophon. Une statue de ce héros et de son cheval Pégase décorait le temple de Poséidon. "La plus inhabituelle des fontaines corinthiennes" était le Bellerophon situé à côté d'Artémis, monté sur Pégase, l'eau qui coulait du sabot du cheval.

  • D’après les Romains

Ce mythe a été repris par les Romains. Ils ont introduit des ajouts avant l'établissement du christianisme, notamment dans la symbolique de la psychopompe et son lien avec l'empereur Auguste. Le cheval ailé est également le symbole de plusieurs légions romaines, telles que la Legio II Adiutrix et la Legio II August.

Pégase dans l'art

Pégase est représenté dans de nombreuses anciennes pièces de poterie avec des figures noires ou rouges, principalement en Grèce et dans les environs. On en trouve également dans des casques et des plaques anciennes, entre autres. Pégase est représenté dans de nombreuses œuvres artistiques. Notamment dans :

  • Pegasus. Fragment d'une figure noire  à la fin du siècle avant J.-C.
  • Figurine brune, fabriquée dans un atelier du nord-ouest de la Grèce, siècle avant J.-C.
  • Pegasus. Figure tribale du grenier rouge de Leythos, 480-460 av.
  • Vaisseau brun de la période partisane représentant Pégase (Pegasus en Perse). Trouvé à Masjed Soleiman, au Khuzistan, en Iran.
  • Pégase et l'étoile de la lune. Hydre de couleur rouge avec un décor de peinture en surplomb avec Pégase en blanc, milieu du Ve siècle avant J.-C.

Le cheval blanc dans la culture

Pégase est souvent considéré comme un cheval blanc immaculé, il est parfois considéré comme le premier cheval blanc. L'étymologie asiatique fait référence à cette couleur, tout comme certaines preuves archéologiques anciennes, mais aucun texte mythologique ne la mentionne. La plupart des vrais chevaux décrits comme blancs ont un pelage gris et un pelage qui est perçu à tort comme blanc.

 Les vrais chevaux blancs - à la robe blanche - sont extrêmement rares. Leur peau sous la robe blanche uniforme est rose et non grise comme celle du cheval dit "gris". Leurs sabots sont tous de couleur claire. Cette rareté a peut-être influencé les mythes et les légendes. Un manteau qui n'existe pas chez un vrai cheval fait certainement référence à un animal d'un autre monde. De plus, le blanchiment chez les hommes indique toujours que l'on est proche d'une transformation.

 

Relations avec les muses et les sources

Le mont Helicon semble avoir été la demeure favorite de Pégase, tout comme il était la demeure des muses. Cependant, il n'y a aucune preuve d'un lien plus étroit, car le cheval ailé n'a créé que la source sacrée Hippocrène. La célébration de Pégase en tant que cheval des Muses est plus récente, liée à son statut de symbole de la poésie, d'où découle également la puissance des eaux d'Hippocrène, qui n'est pas clairement évoquée dans les récits mythologiques.

  • La source sacrée d’Hipprocrène

Les tentatives de reconstitution des textes gréco-romains tentent de découvrir quelle série d'événements a pu l'amener à frapper le mont Helicon avec son sabot afin de produire la source dont l'eau acquiert plus tard le pouvoir de transformer le buveur en poète. Selon l'un d'eux, dès qu'il vit le cheval ailé Pégase, le dieu Apollon le mit sur le cheval, prit les neuf muses sur son dos et lui demanda de les porter à la cour de Dionysos, où elles se disputèrent avec les péridiens.

  • Les muses

L'Ovide moralisé reprend le récit d'Antoninus Liberalis et dit que les muses du mont Hélicon proposent un concours de chant aux fières femmes Pierid. Leur montagne sacrée commence à se gonfler de joie jusqu'à ce qu'elle menace d'atteindre le ciel. Pégase est chargé par Zeus ou Poséidon de redonner au mont Helicon sa taille normale. 

Alors que les Muses victorieuses transforment les Piémonts en pies, Pégase gravit la montagne et une source, aujourd'hui appelée Hippocrène, s'élève. Hippocrène devient sacré pour les Muses qui s'y baignent, et l'eau, source d'inspiration inépuisable pour les poètes, est aussi une métaphore de son origine.

D'autres auteurs pensent que Pégase était simplement assoiffé et a créé une source pour étancher sa soif. Le cheval ailé est cité comme ayant peut-être créé la fontaine de Pirene et celle d'Aganippus.

Conclusion 

En somme, Pégase est né avec son frère Chrysaor du sang de Gorgone Méduse lorsqu'il fut décapité par le héros Persée dont le père était Poséidon. Selon les poètes gréco-romains, il est monté au ciel après sa naissance et s'est mis au service de Zeus, qui l'accuse d'avoir apporté la foudre et le tonnerre sur l'Olympe.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.